La Théologie du Corps

Découvrir la Théologie du corps

« La Théologie du Corps est l’une des évolutions théologiques les plus importantes depuis des siècles. Ces 129 catéchèses, prises ensemble, constituent une sorte de bombe à retardement théologique dont la détonation aura des conséquences exceptionnelles au cours du troisième millénaire de l’Eglise. »

George Weigel, biographe de Jean-Paul II

https://www.theologieducorps.fr/

Christopher West parle de la Théologie du Corps

Le Texte du Conseil pontifical pour la famille du 8 décembre 1995 est destiné à aider les parents dans leur tâche d’éducation à l’amour authentique. Il aborde les questions de l’éducation à l’amour conjugal sous tous ses aspects mais aussi l’éducation au célibat, à la chasteté.

52. La famille chrétienne est en mesure d’offrir une atmosphère imprégnée de cet amour pour Dieu qui rend possible un authentique don réciproque. Les enfants qui font une telle expérience sont plus disposés à vivre selon ces vérités morales qu’ils voient mises en pratique dans la vie de leurs parents. Ils auront confiance en eux et apprendront cet amour qui triomphe des peurs — rien ne pousse plus à aimer que de se savoir aimé. Ainsi le lien d’amour réciproque, témoigné par les parents dans leur attitude vis-à-vis des enfants, deviendra une sûre protection de leur sérénité affective. Un tel lien affinera l’intellect, la volonté et les émotions, repoussant tout ce qui peut dégrader ou avilir le don de la sexualité humaine. Celle-ci, dans une famille où règne l’amour, est toujours comprise comme faisant partie de l’appel au don de soi dans l’amour pour Dieu et pour les autres : « La famille est la première école, l’école fondamentale de la vie sociale ; comme communauté d’amour, elle trouve dans le don de soi la loi qui la guide et la fait croître. Le don de soi qui anime les époux entre eux se présente comme le modèle et la norme de celui qui doit se réaliser dans les rapports entre frères et sœurs, et entre les diverses générations qui partagent la vie familiale. La communion et la participation vécues chaque jour au foyer, dans les moments de joie ou de difficulté, représentent la pédagogie la plus concrète et la plus efficace en vue de l’insertion active, responsable et féconde des enfants dans le cadre plus large de la société ».

lire le texte complet

Nous appelons les éducateurs adultes (parents, catéchistes, aumôniers, enseignants, animateurs, etc.) à s’engager dans l’éducation affective et sexuelle des enfants et des adolescents en faisant connaître l’éthique chrétienne du corps, du mariage et de la famille pour les préparer à un exercice responsable de leur sexualité. Il s’agit d’initier à la beauté de l’amour, à l’amitié et à la maîtrise de soi. Cet engagement suppose :

–des convictions fondées sur les caractéristiques spécifiquement humaines de la vie affective et sexuelle : respect de l’autre, rôle éducatif des interdits, engagement de toute la personne dans le don mutuel, estime de la chasteté comme chemin de liberté et de maturation, avant le mariage et tout au long de la vie conjugale ;

–une formation des éducateurs régulièrement actualisée ;

–la disponibilité pour le dialogue avec les jeunes dans les divers lieux d’accueil et de rassemblement ;

–une formation au sens critique à l’égard des messages sur la sexualité dans les expressions culturelles dominantes, comme par exemple : chansons, cinéma, radio et télévision, etc.

2- Nous invitons tous les candidats au mariage sacramentel, y compris ceux qui mènent déjà la vie commune, à vivre cet engagement public comme un événement décisif. Il exprime l’authenticité de leur amour mutuel. Il introduit une nouveauté radicale dans la vie de chacun des conjoints. Cette nouveauté est participation au mystère du don sans retour de Jésus-Christ à son Eglise. C’est dire que le mariage doit être préparé sérieusement.

Lire la suite